Les violettes, annonciatrices du printemps

dimanche 25 février 2018
par  Genevieve
popularité : 47%

Voici bientôt fleurir les violettes officinales, annonciatrices du printemps. Odorantes, médicinales et comestibles, elles se cachent sous les feuilles. Toutes les espèces de violettes sont comestibles, y compris la pensée sauvage, excellent dépuratif du sang.
Les fleurs décorent les salades, les desserts. Les jeunes feuilles peuvent s’ajouter aux salades et aux soupes en petites quantités ; le sirop de violette est absolument délicieux. Attention, la racine est vomitive.

L’école de Salernes, la plus célèbre école de médecine de la Renaissance, enseignait déjà : "pour dissiper l’ivresse et chasser la migraine, la violette est souveraine : d’une tête pesante, elle ôte le fardeau et d’un rhume fâcheux délivre le cerveau".

Fleurs et feuilles contiennent de l’acide salicylique et sont sudorifiques. Les feuilles contiennent de la vitamine C, des saponines, elles sont mucilagineuses et laxatives. Adoucissante et antitussive, elle fait partie des 7 fleurs pectorales. Elle soulage bronchites, rhumes, toux, coqueluche, irritations des voies respiratoires. En décoction et en compresses, elle est utilisée pour soigner les maux de tête, les tumeurs bénignes et les gerçures du sein. Adoucissante, elle peut être utilisée localement pour calmer les démangeaisons des affections de la peau telles que crevasses, écorchures, gerçures et piqûres d’insectes.

Pour Sainte Hildegarde, c’est un remède souverain pour les dépressions chroniques, abattement et perte de tonus avec ou sans affection pulmonaire, dépressions dues au climat avec affection pulmonaire. Dans ces cas on réalisera un élixir de violette de la manière suivante : faire bouillir dans 1 litre de vin, 15 g de feuilles de violette avec leurs fleurs, puis filtrer. Ajoutez 10 g de poudre de galanga et 20 g de poudre de réglisse. Laisser macérer pendant une nuit, refaire bouillir pendant 3 mn et filtrer. Prendre 1 verre à liqueur de ce liquide 3 fois/jour pendant 1 à 3 mois.

En thérapeutique hildegardienne, on utilise le baume à la violette pour réduire ou éliminer les kystes ovariens, kystes mammaires, nodules du tissu conjonctif. Ce baume protège également la peau saine des rayonnements nocifs des radiothérapies et favorise l’atténuation des cicatrices après une opération. Voici comment le réaliser.... ( si le sujet vous intéresse, ou envie de découvrir la suite du billet, merci de me contacter afin d’en savoir davantage... ou d’utiliser le forum de discussion ci-après )


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois